Première édition du concours « La Flamme de l’égalité »

lundi 12 octobre 2015
popularité : 100%

La loi du 21 mai 2001 reconnaît la traite et l’esclavage comme crime contre l’humanité. Elle dispose, d’une part, que « Les programmes scolaires et les programmes de recherche en histoire et en sciences humaines accorderont à la traite négrière et à l’esclavage la place conséquente qu’ils méritent ». Elle précise, d’autre part, qu’un comité de personnalités qualifiées est créé afin de « proposer, sur l’ensemble du territoire national, des lieux et des actions qui garantissent la pérennité de la mémoire de ce crime à travers les générations ». C’est dans ce cadre que le Comité national pour la mémoire et l’histoire de l’esclavage (CNMHE) a été constitué en 2004 (décret n° 2004-11 du 5 janvier 2004 modifié par les décrets n° 2009-506 et n° 2013-382 des 6 mai 2009 et 2013). Ce comité a pour mission de conseiller le Gouvernement, le défenseur des droits, ou tout autre médiateur ou entité, sur les enjeux de mémoire et d’histoire de l’esclavage, de discriminations induites et de solutions dynamiques dans la recherche, l’enseignement, les patrimoines, la diffusion ou la transmission des mémoires.

À ce titre, le ministère chargé de l’éducation nationale, le ministère des outre-mer et le CNMHE ont décidé d’organiser un concours scolaire national intitulé « La Flamme de l’égalité ». Ce concours s’inscrit pleinement dans les objectifs de la grande mobilisation pour les valeurs de la République. Il participe à l’éducation à la citoyenneté et aux valeurs républicaines. Il contribue à la construction d’une mémoire collective autour de valeurs partagées afin de favoriser le sentiment d’une appartenance commune. Il s’agit de faire connaître l’histoire de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions, de leurs survivances comme de leurs effets et de leurs héritages contemporains.

« La Flamme de l’égalité » permettra aux élèves, tout au long de l’année 2015-2016, d’explorer, étudier, interpréter, développer et analyser des événements, des archives, des figures et des faits historiques emblématiques qui pourront également s’inscrire dans des ancrages locaux en s’intéressant à des lieux de mémoire, des acteurs et des images, des œuvres littéraires ou artistiques, des discours, citations et débats, des procès ou chroniques régionales, des lois ou règlements, des parcours individuels et des figures oubliées ou emblématiques.

Autour d’un travail de mémoire et d’histoire, il est proposé aux élèves de réaliser collectivement une production de forme libre (témoignage, dessin, texte lu, chanson, spectacle, exposition, BD, vidéo, etc.).

Quelle que soit la forme d’expression choisie, ce projet devra être transmis sous la forme d’un fichier numérique selon les modalités techniques et le calendrier précisés dans le règlement.

La gestion opérationnelle du concours est confiée à la fédération de Paris de la Ligue de l’enseignement.

L’ensemble des informations relatives au concours sera accessible sur le site www.laflammedelegalite.org et les sites des principaux partenaires.

Les sites suivants proposent un ensemble de ressources pour accompagner les équipes éducatives dans ce concours :

- www.cnmhe.fr
- www.esclavage-memoire.com
- www.eduscol.education.fr/laflammedelegalite
- https://schoolsontheslaveroute.wordpress.com/
- https://slaveryandremembrance.org/ (Unesco).


concours « La Flamme de l’égalité »

Navigation

Articles de la rubrique

  • i-LAB 2017
  • Première édition du concours « La Flamme de l’égalité »

Météo

Le service weather.com® ne fournit actuellement aucune information géographique sur le lieu .
Veuillez vérifier le nom du lieu ou la disponibilité du service.
Le service weather.com® ne fournit actuellement aucune prévision météorologique sur le lieu .
Veuillez vérifier le nom du lieu ou la disponibilité du service.