École-Entreprise

développer les relations pour l’orientation et l’insertion professionnelle des jeunes
jeudi 5 janvier 2017
popularité : 100%

Le développement des relations entre l’École et le monde professionnel fait partie des missions de service public du système éducatif, avec un triple objectif :

  • - favoriser l’insertion professionnelle des élèves après leur sortie du système éducatif ;
  • - aider et accompagner les jeunes dans leur projet d’orientation, en leur permettant de connaître les différents métiers qui s’offrent à eux ;
  • - donner des clefs de compréhension aux élèves pour les préparer progressivement à leur arrivée future dans le monde professionnel.

La circulaire n°2016-183 du 22 novembre 2016 « Développer et structurer les relations École-entreprise dès l’année scolaire 2016-2017 et pour les années scolaires suivantes », publiée au BOEN n°43 du 24/11/2016 , fixe trois priorités de mise en œuvre pour l’année 2016-2017 :
- renforcer le pilotage de la relation École-entreprise au niveau national et académique ;
- utiliser les partenariats École-entreprise pour développer le parcours Avenir ;
- déployer les mesures annoncées le 2 décembre 2015 et rappelées par la circulaire, destinées à renforcer les actions École-entreprise existantes dans les territoires.

Au niveau académique, ce renforcement se traduit par :
- la mise en place systématique d’un Conseil académique éducation-économie, instance de dialogue entres écoles et entreprises, réuni annuellement sous la présidence du recteur de région académique ;
- la généralisation des Comités locaux École-entreprise (CLEE) mis en place au niveau de chaque bassin d’emploi et de formation et dont le réseau est coordonné par le DAFPIC ou le DAET, en lien avec le CSAIO ;
- la désignation d’un coordonnateur des acteurs de la relation École-entreprise ;
- une communication régulière sur la politique académique en matière de partenariat École-monde professionnel auprès du comité régional de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelle (CREFOP) ;
- une opération de valorisation et de communication sur les campus des métiers et des qualifications ;
- un bilan académique annuel des actions, inscrit dans le cadre du dialogue de gestion entre les académies et la direction générale de l’enseignement scolaire, comprenant notamment le bilan d’activité des CLEE.

Par ailleurs, le 22 novembre dernier a été lancé le « tuto des stages », portail d’informations consacré aux stages de 3e et de lycée professionnel. Il est destiné à aider aussi bien les élèves et leur famille que les enseignants qui évaluent les stages et les employeurs qui accueillent des stagiaires. Les élèves y trouvent des modèles de CV et de lettres de motivation, la cartographie des pôles de stages à disposition de leur établissement pour les aider à trouver un stage, ou encore des conseils pour réussir leur première journée de stage. Les enseignants peuvent accéder à des références et outils pédagogiques pour préparer et évaluer, valoriser les stages. Les employeurs (entreprises, fonction publique, associations) trouvent des tutoriels (courtes vidéos) leur donnant des idées pour préparer l’arrivée des stagiaires avec leur équipe, structurer et identifier des tâches que pourra effectuer le stagiaire, et organiser des rencontres.
Une partie de ce portail étant directement construite à l’attention des acteurs du monde professionnel, vous veillerez à le faire connaître à vos partenaires privilégiés et coordonnateurs académiques de pôles de stages.

Enfin, vous trouverez ci-après le dossier d’information complet de la journée du 22 novembre consacré à la relation École-entreprise pour l’orientation et l’insertion professionnelle des jeunes, qui revient sur les mesures phares, les dispositifs et les chiffres clés :

JPEG - 149.1 ko

JPEG - 85.8 ko

Le choix d’orientation donné à la famille

L’expérimentation sur le choix de la voix d’orientation donné à la famille est inscrite dans l’article 48 de la loi n° 2013-0595 du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République. Cet article dispose qu’à titre expérimental et pour une durée de trois ans, la décision du choix de la voie d’orientation en fin de classe de 3e revienne aux responsables légaux de l’élève ou à celui-ci lorsqu’il est majeur.

La loi « Égalité et citoyenneté » prévoit de prolonger d’une année cette expérimentation. Le comité de suivi est présidé par une rectrice.

Quelques chiffres :

- 21 académies impliquées ;
- 445 établissements concernés ;
- 41 000 élèves de 3e concernés.

Constats

À l’issue de ces trois années, les bilans de l’inspection générale et du comité de suivi national ont mis en exergue une évolution significative des pratiques de préparation à l’orientation avec la mise en place :

  • d’un dialogue davantage centré sur le projet de l’élève et de sa famille ;
  • d’un travail en équipe renforcé au sein de l’ensemble de la communauté éducative (chefs d’établissement, professeurs, professeurs principaux, professeur documentaliste, conseiller principal d’éducation, conseiller d’orientation-psychologue, parents) ;
  • d’une prise en compte des choix d’orientation des élèves bien en amont du 3e trimestre de l’année de 3e (dès le début de la classe de 3e voire de la classe de 4e) ;
  • d’un travail sur la liaison collège-lycée avec instauration d’entretiens de préparation menés par certains collèges dans les lycées de secteur.

Objectifs de l’extension de l’expérimentation

Les objectifs s’appuient sur les recommandations émises à l’issue des bilans de l’expérimentation :

  • mettre en place une politique d’accueil, d’information et d’accompagnement des parents en vue de préparer l’orientation et cela dès la classe de 5e dans tous les établissements ;
  • fédérer les équipes et développer un travail collaboratif entre tous les membres de la communauté éducative tout particulièrement les enseignants et les conseillers d’orientation -psychologues en s’appuyant sur le parcours Avenir ;
  • faire évoluer les pratiques au sein du conseil de classe afin qu’il soit un lieu de concertation et d’aide aux élèves et aux parents ;
  • favoriser la liaison collège-lycée qui devra être renforcée au sein de chaque réseau d’établissements ;
  • associer les parents aux différentes manifestations visant à faire découvrir aux élèves les métiers et les activités professionnelles notamment dans le cadre du parcours Avenir ;
  • développer les dispositifs passerelles pour sécuriser les trajectoires scolaires des élèves.

Montée en puissance du dispositif

2013/2014
13 académies ont engagé 107 collèges dès le lancement de l’expérimentation.

2014 - 2015
Mise en place d’un comité national de suivi de l’expérimentation ayant pour mission d’évaluer et mesurer l’impact de la mise en oeuvre de l’expérimentation via les différentes actions développées sur le terrain.
Remise des deux rapports de l’inspection générale sur l’expérimentation.

2015 - 2016
338 établissements se sont ajoutés aux 107 établissements préalablement engagés en 2013 portant le total à 445 établissements répartis dans 21 académies.

2016 - 2017
Extension de l’expérimentation à de nouveaux établissements.

Des choix d’orientation réversibles jusqu’aux vacances de la Toussaint dans la voie professionnelle

Dans le cadre des mesures prises en faveur d’une entrée réussie au lycée professionnel, une période de consolidation de l’orientation a été créée dès la rentrée 2016 pour tous les élèves entrant en seconde professionnelle et en première année de CAP.
Cette période permet pour la première fois, depuis cette rentrée, à des jeunes qui se sont manifestement trompés d’orientation de changer de formation au plus tard aux vacances de la Toussaint. Dans toutes les académies, une procédure de changement d’affectation est mise en place au mois d’octobre qui s’appuie sur l’application nationale Affelnet.µ
Cette procédure rend l’orientation plus souple et réversible. Elle participe de la prévention du décrochage scolaire.

Quelques chiffres pour 2016, première année de mise en place de cette mesure :

- 2 950 élèves ont demandé à bénéficier de cette possibilité nouvelle ;
- 11 800 places proposées par les académies en seconde professionnelle et en 1re année de CAP pour permettre ces réorientations ;
- 77 % d’élèves satisfaits à l’issue de cette phase de réorientation ;
- 90 % d’élèves affectés sur leur voeu 1 à l’issue de cette phase de réorientation.


plus d’informations sur le site education.gouv.fr

Documents joints

dossier de presse

Météo

Le service weather.com® ne fournit actuellement aucune information géographique sur le lieu .
Veuillez vérifier le nom du lieu ou la disponibilité du service.
Le service weather.com® ne fournit actuellement aucune prévision météorologique sur le lieu .
Veuillez vérifier le nom du lieu ou la disponibilité du service.


Brèves

29 mai 2017 - Présentation du protocole d’accueil Université de Caen

Une réunion d’information se tiendra au CIO, le mercredi 07 juin à 17h00.
Merci de prendre (...)

7 avril 2017 - Nuit des musées

Dans le cadre de la « Nuit européenne des Musées », vendredi 19 mai, le Service académique et le Musée (...)

3 avril 2017 - Fermeture des établissements scolaires

En raison d’une intense dépression météorologique, la Préfecture a décidé de fermer les (...)